Quelques conseils pour améliorer vos présentations !

Nous nous intéressons à deux mondes en particulier que sont la data visualisation et la création de présentations efficaces. L’un et l’autre sont en fait très proches car ils sont tous deux au service de l’efficacité visuelle de vos messages.

Mais c’est quoi un message efficace ? Eh bien, c’est un message clair présenté avec simplicité pour être compris de tous.

Malheureusement, nous voyons encore trop souvent des présentations qui manquent d’impact et qui finissent par perdre leur audience au bout de quelques minutes. Après un précédent article sur les bonnes pratiques pour construire un graphique efficace, voici quelques conseils qui vous aideront lors de la construction de vos prochains supports de présentation.

SIMPLIFIEZ VOTRE MESSAGE

1 – Il est quasiment impossible de lire un texte abondant sur une diapositive et écouter en même temps un orateur. En fait, notre vitesse d’écoute n’est pas la même que notre vitesse de lecture. Vous en avez sûrement déjà fait l’expérience ! Dans ce cas, vous faites le choix, soit d’écouter sans lire le contenu de la diapositive soit l’inverse. Autrement dit, entre support et orateur, l’un des deux ne sert à rien.

Orateur et support de présentation sont complémentaires. La solution : simplifier votre message en ne retenant que les titres ou les sous-titres, et conserver à l’oral le reste de votre propos que vous aurez pris soin de résumer dans les notes du présentateur de votre outil.

2 – Si vous souhaitez capter l’attention de votre auditoire, il sera plus efficace de remettre ce support de présentation après la réunion. Limitez-vous à un ordre du jour synthétique dans un premier temps ! En effet, éveiller la curiosité de votre auditoire est capital pour maintenir son attention. Si le public a votre support sous les yeux, cela deviendra mission impossible ; le plus grand nombre commencera à lire votre document par la fin.

3 – Une idée = une diapositive. Cette démarche vous amène à avoir un esprit de synthèse dans la construction de votre présentation. L’idée qui doit vous guider est : quel est le message qui doit être retenu par le public à l’issue de votre présentation ? La réponse à cette question doit être le fil conducteur pour chacune de vos diapositives.

Pour vous aider, votre message doit se raconter comme une histoire, car nous avons tous été bercés par cette approche depuis l’enfance. Une construction simple autour du contexte, la problématique, la solution et le moyen de la mettre en oeuvre, réussira à répondre à la plupart des situations. Nous parlons là de storytelling.

BANNISSEZ LES LISTES A PUCES !

4 – Dans cet esprit, il vous faut bannir les listes à puces sur vos diapositives. Pourquoi ? Et bien parce que vous ne pouvez pas faire passer de message sans émotion et dans une liste à puces…il n’y en a pas !

Ne retenez que les idées essentielles de votre « traditionnelle » liste à puces et reprenez le principe, une idée = une diapositive. Appuyez cette idée par une image, une citation, une anecdote ! Ayez toujours en tête le message que vous souhaitez faire passer. Présenter vos idées de cette façon ne vous prendra pas plus de temps qu’auparavant et vous donnerez ainsi à votre propos la chance de marquer les esprits !

5 – Ces listes à puces se retrouvent systématiquement dans la plupart des modèles traditionnels de présentation. Oubliez-les ! Autres classiques du genre : votre logo reproduit au même emplacement sur chaque diapositive, ou encore un bloc de texte sagement rangé à côté d’un bloc image. Tout cela manque cruellement d’originalité. Votre exposé ressemblera à celui du voisin et il vous sera difficile de créer la surprise, un autre ingrédient nécessaire pour rendre votre présentation efficace.

Il est intéressant de disposer de modèles pour vous inspirer, afin de structurer votre présentation mais il est préférable de construire votre diapositive à partir d’un support vierge.

Revenons un instant sur la question du logo. En effet, le faire apparaître sur chaque diapositive n’apporte aucune valeur ajoutée à la compréhension de votre message. Mettez-le une fois pour toutes en début de présentation, cela suffira amplement.

6 – De manière générale, simplifier votre message revient à supprimer le superflu. Alors, fini les hauts ou pieds de pages inutiles ou encore les éléments de décoration graphique sans intérêt.

Tout ce qui n’est pas utile à la transmission de votre message doit être retiré. Votre diapositive sera terminée lorsque vous n’aurez plus rien à ôter !

CLARTÉ ET ÉMOTION

7 – Vous l’aurez compris « L’Homme est un animal visuel ». Dans cette recherche à la fois de clarté et d’émotion en ce qui concerne la transmission de vos messages, les images tiennent une place importante.

Pour cela, il faut utiliser des images de qualité sans les déformer. Placez-les en plein écran plutôt que sur une partie réduite de votre diapositive avec un texte suffisamment lisible. Votre message sera plus impactant.

8 – Que signifie un texte lisible justement ? C’est un texte qui doit être écrit dans une police appropriée avec un bon niveau de contraste et avec une taille suffisante, pour pouvoir être lu jusqu’au dernier rang de la salle de réunion.

Il n’y a rien de plus agaçant que de ne pas pouvoir déchiffrer ce qui est écrit sur une diapositive. En règle générale, ce qui est trop petit à l’écran devra être retiré. La capacité à maintenir l’attention de votre auditoire se joue également à ce niveau là. Car si votre public doit faire un effort conséquent pour comprendre les éléments de chacune de vos diapositives, il se découragera très vite.

9 – La transmission de votre message doit s’appuyer également sur des graphiques. L’idéal est de pouvoir bénéficier d’un outil qui intègre ces mêmes principes d’efficacité à la représentation graphique. C’est pour cela que nous avons développé l’application Web DS Studio.

Elle permet en plus l’utilisation de graphiques interactifs qui ajoutera une puissance inédite à vos idées.

10 – Enfin pour conclure, si votre auditoire met plus de CINQ secondes à comprendre le sens de votre diapositive, c’est qu’elle manque de clarté !

Si vous prenez l’habitude d’appliquer ces différents conseils, votre public vous remerciera et vous aurez atteint votre objectif, à savoir faire passer votre message de la façon la plus efficace qui soit.

Afin de vous immerger complètement dans cette manière d’aborder vos prochaines présentations, je vous invite à lire notamment quelques ouvrages tels que Presentation Zen de Garr Reynolds, Musclez vos présentations d’Olivier Richard ou Boostez vos présentations avec le storytelling de Yaël Gabison.

 

De notre côte, nous avons fait en sorte d’intégrer le plus grand nombre de ces bonnes pratiques dans l’application Web DS Studio, dans l’idée d’en faciliter l’approche aux utilisateurs. Alors, à vous de jouer maintenant !

En bonus, voici une vidéo de Phil Waknell qui donnera du souffle à vos futures présentations !


Articles récents

Lettre d’information

 

Christophe Nael Écrit par :

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *